3 réflexions au sujet de « Toi&Moi 27sept »

  1. Pour me joindre à l’avis qui semblait général dimanche soir, merci pour cette belle journée sur l’eau, même si l’on s’est tous parfois impatienté dans les calmes.
    Cette “Toi et Moi” est un concept de régate très sympathique, puisqu’il permet d’avoir un bon prétexte pour faire monter à bord des compagnes pas forcément “fanas de voile”.
    Je mets personnellement un gros bémol sur son organisation qui ne s’est pas adaptée aux conditions du jour. Denis se donne beaucoup de mal et passe beaucoup de temps à organiser des régates (mais je crois que son ego y trouve son compte), donc, merci à lui et à ceux qui l’ont aidé.
    Mais les conditions de vent de ce dimanche et la disparité des bateaux participants auraient demandé un peu plus de réflexion, c’est-à-dire, soit de proposer un parcours plus court (déjà, était-il nécessaire de placer la bouée de dégagement aussi loin), soit de reculer l’heure de fermeture de la ligne d’arrivée (il aurait suffit d’encore 15/30 mn pour que beaucoup de bateaux aient le plaisir de terminer normalement la régate).
    Avoir 63 bateaux au départ était visiblement une joie pour l’organisateur, en mépriser une quinzaine qui vont moins vite que les autres, que ce soit du fait de leur taille, leur âge ou l’incompétence de leur équipage, n’était pas sympathique du tout et a fait perdre à cette régate sa convivialité de départ, dommage.
    Jean Delannoy – First 18 “Espérance”

    1. Pour ma part, je pense qu’il est difficile de réussir à satisfaire tout le monde, surtout avec plus de 60 bateaux!
      La bouée de dégagement placée assez loin permet à la flotte de s’étaler un peu avant le passage de la première bouée, et donc d’éviter un certain stresse aux équipages les moins aguerris. C’est donc plutôt une bonne chose…

      Par contre, peut-être aurait-il fallu faire deux parcours avec un parcours plus court pour les bateaux les plus lents?

      Walden.

  2. A cette situation que tu relates j’y vois deux raisons:
    – le succès de cette régate ( doublement du nombre de participants en 3 ans) entraîne de grandes disparités de vitesse entre les bateaux et nous devons réfléchir a adapter l’organisation sur l’eau: division de la flotte, parcours etc…
    – cumul des fonctions entre organisateur et président du comité de course . Denis a privilégié sa fonction d’organisateur pour tenir un timing: résultats, remise des prix…
    Tes réflexions sont constructives pour l’ an prochain
    Merci
    Amicalement
    Jl Saudrais, secrétaire général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*